Bleach-innovation: le forum Rpg bleach


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [ Privé ] Entrainement.

Aller en bas 
AuteurMessage
Kilwa
¤ Shinigami ¤

¤ Shinigami ¤
Kilwa

Nombre de messages : 239
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2010

Feuille de personnage
Puissance:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue3/10[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (3/10)
Reiatsu:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue1000/1000[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (1000/1000)

[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. EmptyVen 25 Juin 2010 - 17:00

    Après une journée dure en travail, je m'écrasais abondamment sur mon lit. Cet entrainement ne m'avait pas laissé indifférent, j'en gardais les séquelles. Cependant, je ne nierais pas que la salle d'entrainement de la 13ème Division est parfaite pour moi, je l'affirme en venant d'y passer une demi-journée. Aussi, je sombrais dans le sommeil, tandis que je repensais à tout cela. Une fois n'était pas coutume, c'est pourquoi la raison qui m'avait poussé à venir dans Karakura n'était pas une simple balade car je n'ai que faire des amusements ridicules qui s'intéresse que ma lieutenante, mais pour une mission. L'objectif est simple à deviner si l'on a un temps soit peu de réflexion. Il est certain que le capitaine-commandant Yamamoto ne se serait point amusé à envoyé l'un de ses précieux capitaines, à savoir moi, dans le monde des humains pour une simple élimination de hollow, mais bien pour quelque chose d'important. En effet, depuis peu, la Soul Society a, en plus des trois traitres, perdu à nouveau un capitaine. Le Roku Ban Tai Taisho Kuchiki Byakuya semblerait avoir déserté le Seireitei pour une raison inconnue, ce que je ne pouvais accepter. Aller ainsi à l'encontre des lois dressées par nos 13 divisions et désobéir à un ordre direct de Yamamoto Genryuusai de ne pas quitter notre monde n'entrainerait pas seulement le fait d'être déchu de son rang de capitaine, mais la mort. Je pense que ce petit discours a suffit à vous narrer une bonne partie de la situation, en plus de la raison de ma visite en ce lieu qu'est Karakura. Ce n'est autre que la porte Senkai qui ouvrit une brèche dans le ciel du monde des humains, me permettant par la même occasion de fouler le sol des humains; en passant par le portail. Se refermant lentement dans mon dos, le Senkaimon se désagrégea une fois la fermeture totalement accomplie. Cela fait et une fois prêt, ce n'est ni plus ni moins qu'une série de Shunpô qui me téléporta à travers divers immeubles, pour me transférer finalement au terme de ce défilement urbain, à savoir devant une grande plaine. Verte, elle jouissait d'une beauté sans pareille, chose rare à la Soul Society. Grande, son espace accueillait multitudes d'humains, ainsi que d'activités, puisque en plus de sa plaine, ce parc contenait une longue rivière dont le son provoqué par l'écoulement d'eau rugissait agréablement dans mes oreilles. En temps normal, il ne fait aucun doute qu'un sourire aurait eu l'occasion de trôner sur mes lèvres, mais en tant de mission, les événements ne sont point comme d'habitude. Faisant passer une jambe devant l'autre, j'avançais d'un pas en direction de ce parc brillant de part sa splendeur. Malgré mon air froid et sérieux, je ne pouvais m'empêcher d'admirer ce paysage certes, normal pour les humains, mais exceptionnel pour ma pomme. Je suppose que j'avais déjà vécu ici auparavant, car j'ai comme un sentiment de " Déjà Vu " lorsque je fixe la verdure incontestable du parc de la ville de Karakura. Ne niez pas le fait que cela vous est déjà arrivé en temps normal, cela étant un sentiment humain, ou plutôt "shinigami". Mes pas lents me guidaient sûrement en direction de cette plaine, mais soudain une lourde hésitation s'installa au beau milieu de mon esprit, ce qui eut pour effet de me stopper en pleine course et d'amener ma tête à regarder vers le ciel, en direction d'un immeuble. Quelqu'un était là-haut.

    Une pression spirituelle hors du commun s'étendait au dessus des autres, au dessus des humains. C'est d'un élan magistral que je parvins à apparaitre d'un shunpô contre le mur, m'appuyant de ma jambe droite sur celui-ci, ce qui m'écarta de l'immeuble, mais me poussa vers un poteau situé en face. Effectuant une galipette en arrière, je pris appui sur cet étrange objet pour au terme de cette série de cascade, atterrir sur le toit de l'immeuble. La main posée sur le manche de mon zanpakutô, je m'attendais à rencontrer la personne détentrice de cette énergie spirituelle mais le destin en décida autrement, car le toit était vide. Alerté de nouveau, ma tête effectua un mouvement assez rapide ce qui eut pour effet de diriger mon regard vers le grand parc, sans une pointe d'admiration cette fois, mais de méfiance. Une ombre était présente, quelqu'un d'assez grand dont je ne distinguais que la silhouette. Cette personne disparut derrière un arbre et, étrangement, ne réapparut pas. Prenant une légère inspiration en parfait synchronie avec un soupir, je décidais d'aller voir ce qu'il se cachait dans ce parc. Disparaissant de ma position tel la brise d'automne, je venais d'utiliser une fois de plus, le légendaire shunpô. Ce simple pas en avant venait de me conduire au seuil de la grande plaine herbeuse de Karakura, le parc. Sans attendre, j'effectuais à nouveau cette technique de Hôhou, et parvins à me téléporter à côté de l'arbre, ma main gauche posée sur le tronc de celle-ci; et c'est en me penchant vers l'avant et tourner ma tête que je découvris qu'il n'y avait rien derrière ce cerisier. Un cerisier, hein ? C'est en pensant à cela que je finis par le reconnaitre, ce reaitsu. Comment n'avais-je pas fait pour savoir qu'il s'agissait de cette personne, ayant pourtant était très proche d'elle ? Son énergie spirituelle aurait du m'être familière, mais il n'en était rien. Il faut croire qu'apprendre à dissimuler sa pression spirituelle est aisée, et qu'il existe bien des génies dans ce domaine. Cependant, l'heure n'est plus aux mots, il me fallait au plus vite dénicher ce traitre. Il avait commit une grave erreur en s'opposant à l'autorité de la Soul Society, en particulier du capitaine-commandant en chef qui disposait d'une force considérable. Dissimuler sa position en plus de sa présence ne faisait qu'affirmer le fait de sa lâcheté, aussi pour prouver son courage devait-il sortir maintenant, mais malgré tout, sa honte n'en disparaitrait pas non plus. Se planquer pour après se montrer est stupide, souligne juste que vous n'aimez point que l'on pointe le doigt sur votre fierté, et voulant faire croire au monde que vous possédez ne serait-ce qu'un minimum de courage, vous vous décidez enfin à sortir de votre cachette. Cependant, ces actes peuvent avoir été fait comme je l'ai dis, par fierté, ou bien trop submergé par la honte, vous avez décidé de vous rendre. Le signe de courage direct, affronter son destin en face est la meilleure des solutions, car on reconnait ainsi que vous n'êtes pas à négliger en vue de votre puissance, mais si ce n'est que ça, autant être peureux. En plus de ces avantages, on peut distinguer votre rayonnement de part votre courage et votre force, votre détermination elle aussi ne doit pas être oubliée dans le lot, d'autant plus que c'est cela le plus important chez une personne. Être fort, c'est bien, mais déterminé, c'est mieux. C'est en me tirant de mes pensées qu'il avait enfin décidé à se montrer, sa silhouette face au soleil, ne laissant paraitre rien, même pas son visage qui devait tenir une expression impassible. Mon visage prit une expression plus coléreuse, presque agressive, avant que j'eus pu répondre... non, ce n'était pas une silhouette. Je rêvais ? Le paysage autour se transforma, en face de moi apparut quelqu'un. Je ne le connaissais pas, mais je savais que c'était lui, en voyant sa tenue et son apparence qui laissait paraitre son tempérament glacial. Je le regardais d'un air impassible, avant de m'écrier :

    « Apparemment tu as cessé ton petit jeu. N'est-ce pas... Kage no Aisa ? J'ai failli croire à ton petit jeu, où j'étais Jû Ban Tai Taisho. C'est de toi, cette illusion, hein ? »


    « Touchééé ! T'es vraiment perspicace, Kil', t'as même deviné qui j'étais du premier coup. Dommage que tu ne sois pas assez fort pour rivaliser avec moi. »


    A nouveau, le paysage se transforma. Non, on revenait à l'ancienne situation. Daignant répondre pour le moment, il gardait son air hautain en se tenant en face de moi. Son visage semblant impassible à ma remarque, le cher noble donnait l'impression d'être complètement indifférent à la moindre de mes paroles, ainsi qu'à la situation. Se dressant de tout son haut, je pouvais voir qu'il jouissait d'un physique qui était il semblerait bien construit. Cependant, ce ne sont sûrement pas ce genre de choses qui risquent d'attirer mon attention car, si je m'observe bien, je sais pertinemment que je n'ai rien à reprocher à mon corps. Rivalités, voilà ce que mon âme me hurlait tant bien que mal, tandis que je daignais l'entendre. Telle la tentation, cette voix douce me murmurait de passer à l'assaut immédiatement, non seulement dans le contexte de la réussite de mon devoir mais aussi afin de prouver à ce noble qu'il n'était pas le meilleur de tous, et que son air hautain n'avait rien à ficher sur son visage moche. Ce fin fond de ma pensée ressortait des profondeurs de la force ! de mon esprit, voulant prendre le contrôle de mon corps. Néanmoins, il en faut plus pour m'ébranler, c'est pourquoi je décidais de n'agir que pour ma mission, et non pour moi. La voix avait en partie raison, et ce n'était que bénéfique pour son image si elle ne voulait pas périr tout de suite sous mes coups. De plus, s'énerver ne me mènerait à rien... si ce n'est à ma perte. Je plongeais alors mon regard dans celui de Kage no Aisa, le regardant à mon tour. Ses yeux d'une couleur sans pareille reflétait le sereinement, me faisant presque oublier mon objectif. Dans ses pupilles je vis toute sorte de sentiments, les uns tout aussi surprenants que les autres. Une scène parut dans ma tête, celle d'un combat m'opposant à cette personne, chacun de nous déjà en Bankai. Cependant, il semblait que sa lame me perforait le torse, et que la seule force du bras du noble empêchait mon corps de s'écrouler, son zanpakutô étant encore planté en moi. Tout cela n'était qu'un rêve, cependant j'éprouvais un temps soit peu ce sentiment désagréable. Rongé de l'intérieur, c'est ainsi que je commençais à me dire que je n'aurais pas du provoquer mon interlocuteur.. Ce sentiment, qui grignotait mon âme, n'était autre que le regret. C'est ça, il semblerait que je regrette chacun de mes actes effectués depuis ma venue ici. Tous, sans exception. Était-ce la peur qui m'inflige une telle souffrance ? Mais, je dis bien mais, je suppose que chacun d'entre vous est bien au courant que Kilwa, capitaine de la 10ème division n'est pas du genre à laisser tomber si facilement tandis qu'il a tort et déjà annoncé son but à l'ennemi. Cela n'en serait autre que plus ridicule. Aussi, rater cette mission n'aurait pour effet que de nuire à ma réputation qui, en plus de cela n'est pas des meilleures. Posant d'une manière assez délicate ma main autour du manche bleu de Kage No Aisa, je mis court à ce flux de pensées en m'adressant à mon ennemi d'une voix glaciale. N'allez pas jusque penser que nos relations sont hostiles, rien de tout cela, mais je ne fis que m'exprimer de façon habituelle, ce qui laissa couler ceci :

    « Tes illusions ne fonctionneront plus sur moi, dégage. Quoique, non. Je peux enfin te parler alors j'aimerais te demander quelque chose... »


    Tel un éclat de vitre, l'illusion posée se brisa. J'étais en vérité dans mon monde intérieur, face à mon zanpakutô.

    « Apprends-moi le Bankai. »

    Je ne prenais pas de gants, j'allais droit au but. Je voulais à tout prix devenir fort. C'est avec impatience que j'attendais la réponse de mon zanpakutô.
Revenir en haut Aller en bas
Kilwa
¤ Shinigami ¤

¤ Shinigami ¤
Kilwa

Nombre de messages : 239
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2010

Feuille de personnage
Puissance:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue3/10[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (3/10)
Reiatsu:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue1000/1000[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (1000/1000)

[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: Re: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. EmptySam 26 Juin 2010 - 11:07

    Ma question avait atteint son but, le faire réfléchir. Il est clair que mon zanpakutô n'est pas docile, je le vois à son apparence. Aussi devrais-je sans aucun doute l'affronter. Il me répondit de lui-même. Lui ? Non. C'est en regardant bien que je l'aperçu. Mon zanpakutô avait une apparence de jeune femme. Je lui donnerai sans doute le même âge que le mien. Ses yeux bleus glacés volaient au vent, ses yeux de cette même couleur était rivée sur moi. Sa tenue noire de shinigami dissimulait tant bien que mal des formes généreuses, tandis que ses lèvres firent un mouvement léger pour que ces paroles soient prononcés d'une voix douce :

    « J'accepte. Ta première épreuve sera de surmonter l'illusion que j'ai posé. Si tu réussis... on verra. »

    J'étais déterminé. Qu'elle l'envoie, son illusion, je l'attendais. La roue avait tourné, puis elle s'était arrêtée au terme de quelques rotations qui eurent ralenti au fil du temps. Comme dans chacune de ces attractions, une flèche rouge désigne de sa pointe le résultat obtenu, et le gain que l'on peut par la suite obtenir. J'avais moi-même misé sur un refus de la part du capitaine Kuchiki, et bien que les jours où je gagne aux jeux soit rares et qu'aujourd'hui j'aurais préféré perdre; il se trouve que la pointe a décidé de mettre en valeur ce choix que j'avais précédemment fait. Je l'ai su dès le moment où le cher noble n'a daigné répondre à ma question que par un simple Humpf, ce qui n'eut aucun effet excepté celui de m'agacer. C'est main posée sur le garde de mon zanpakutô que j'attendais sagement la réponse de l'ex-Roku Ban Tai Taisho, qui d'ailleurs, ne se fit pas tarder. La phrase de Byakuya fut prononcé d'une voix sereine, le ton calme employé ne faisant que refléter son honnêteté. De part ses mots, il disait ne pouvoir écouter mes dires, et continuer à suivre sa voie; le seul point positif étant le titre employé envers moi, à savoir "Taisho". Je ne désigne pas cela du doigt parce que cette annotation me plait, bien au contraire, chaque shinigami se doit de m'appeler par ce titre, je souligne le fait que malgré qu'il ait été déchu de son rang et poursuivit par moi, le noble appelle toujours chacun des nôtres de part son titre. En somme, il semble qu'il n'éprouve aucune hostilité envers nous, mais bien de la neutralité. Si j'étais venu ici de mon propre chef, j'aurais sans doute laissé partir l'héritier des Kuchiki, mais je dois avant tout ne point faillir à mon devoir de shinigami, et je suis dans l'impossibilité de me résigner. Si je daignais réfléchir, j'espérais trouver une solution mais pour le moment, je ne ferai que suivre les ordres. Pourquoi ? Si je pouvais moi-même répondre à cette question. Comment ? J'aimerais bien le savoir, également. Nul doute que la force de Byakuya dépasse la mienne de plus d'un étage. Il est rare que dans le cercle des shinigamis on rencontre des gens doués d'un talent exceptionnels, capable de passer en une seule et unique année l'académie des shinigamis. Cependant, il semblerait que Kuchiki Byakuya fasse partir de cette petite catégorie, il en est de même pour moi. Génie pour génie, cela doit être aisé pour nous de comprendre les sentiments que les gens éprouvent à notre égard. Jalousie, haine, et tout ce qui jouit de ce cercle lexical qu'est la solitude. Cela s'arrête simplement là en ce qui concerne nos points communs, car il se trouve que Byakuya contrôle les arts du kido de façon incroyable, et que sa maitrise du zanpakutô arrive à son paroxysme. Ce n'est pas mon cas, puisque de mon côté j'exerce le kido de façon excellente certes, mais pas au point d'égaler le noble. Quand à mon zanpakutô, mon pouvoir n'est pas encore tout à faire mûr, et je ne le contrôle pas parfaitement, contrairement à mon subordonné. Ou devrais-je dire, ex-subordonné. Quoique, je ne puis encore compter Byakuya comme un traitre. Yamamoto-Sotaïcho a omit un détail, c'est bien celui du motif de la fuite du noble. Intrigué, je lui demandais.

    - Je ne puis répondre positivement à votre requête Jû Ban Tai Taisho Kilwa. Je me dois de suivre ma volonté.


    « Tout comme le fait que je sois dans l'impossibilité de me résigner sur votre cas. »


    M'écriais-je calmement. J'attendis une quelconque réaction, avant de continuer :

    « Cependant, si vous me fournissez un motif raisonnable, je vous laisserai peut-être repartir. Vous savez pertinemment que je ne puis faillir à mon devoir de shinigami, ou devrais-je dire à la mission que l'on m'a attribuée, aussi serais-je sûrement, dans ce cas, couronné du titre de traitre, comme vous. Néanmoins, arrêter un subordonné me resterais en travers de la gorge, et je reste sceptique quand à cette situation. »

    Je venais de révéler au Roku Ban Tai Taisho toute la pensée qui me rongeait depuis plusieurs minutes. Peut-être bien que cela le ferait changer d'avis, mais rien n'est joué. Mais je me devais d'exécuter mon travail, quelle que soit la situation, et le temps de trouver une solution adaptée, je devrais empêcher Byakuya de partir. Aussi dégainais-je mon zanpakutô lentement, alors que mon reaitsu fit une chute... vers le haut.

    « Veuillez m'excuser, Kuchiki Taisho. »

    M'exclamais-je tout à fait honnêtement. Le fait de l'appeler encore par son titre était comme un clin d'œil à son égard, lui qui éprouvait toujours du respect envers chacun des capitaines shinigamis. De plus, je n'ai jamais dit ne plus respecter un homme tel que Kuchiki Byakuya, lui qui a toujours été loyal envers la Soul Society et ses lois. J'allais même jusqu'à me demander si quelqu'un comme moi était digne de juger quelqu'un comme lui. Kage no Aisa brillait de tout son long via la lumière du soleil, et contrastait de part sa beauté et sa pureté. Je n'avais pas le temps de penser à l'apparence de mon zanpakutô, l'heure n'en est pas plus aux mots. Je me devais d'exécuter les ordres donnés, et pour cela il ne fait nul doute qu'il faudrait se hâter; tout en gardant une vitesse de combat constante pour me permettre de trouver le plan qui m'aiderait à ne pas faillir dans cette situation et éviter d'arrêter le Roku ban Tai Taisho. Aussi, je décidais de me lancer immédiatement à l'assaut.

    « J'ai réussi ! »

    Un grand silence, je me tenais en face de mon zanpakutô, souriant. La première épreuve avait été terminée brillamment, j'aurais peut-être accès au bankai. Mon zanpakutô rapprocha son visage du mien jusqu'à ce qu'il n'en soit qu'à deux trois centimètres, puis me murmura :

    « En effet, tu as gagné la première épreuve. Cependant, ce n'est pas assez pour me mériter. »


    « Eh ! J'ai... je m'en fous, je veux juste le Bankai ! »

    Avais-je balbutié sans savoir que mes joues avaient une teinture rouge. Je finis par reculer d'un bond et croiser les bras. Kage no Aisa éclata de rire et m'adressa un clin d'oeil.

    « Bien, bien, je le reconnais, tu es fort. A présent, ta deuxième épreuve sera... me battre. »

    ... Se battre ?
Revenir en haut Aller en bas
Kilwa
¤ Shinigami ¤

¤ Shinigami ¤
Kilwa

Nombre de messages : 239
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2010

Feuille de personnage
Puissance:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue3/10[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (3/10)
Reiatsu:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue1000/1000[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (1000/1000)

[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: Re: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. EmptyDim 27 Juin 2010 - 19:23

Citation :
Attention, RP à ne pas lire pour ceux qui ont moins de 13 ans, il contient des scènes choquantes. Razz

    C'est dans un bruit métallique qui n'était autre que le frottement de la lame au fourreau que Kage no Aisa s'était finalement décidé à se montrer à l'extérieur. Je le plaçais ensuite devant moi avant de me tenir en position, prêt à me battre. En face de moi, mon zanpakutô était adossé à un arbre, en train de regarder ses ongles, sur sa main. Je fis passer mon arme dans ma main gauche avant de trancher un arbre d'un geste rapide, ce qui eut pour effet d'alerter la jeune femme. Celle-ci s'écarta de l'arbre et plongea son regard glacial dans le mien. L'affrontement allait commencer. D'un shunpô, j'apparus au dessus d'elle et lui assenait un violent coup avec mon zanpakutô, horizontalement. De son côté, elle attrape de sa main droite la lame, puis la tira vers elle. Je fus entrainé à mon tour. Kage no Aisa finit par m'attraper par le col, et approcher sa main lentement. Alerté, je la repoussais d'un coup de pied suivi d'un saut périlleux arrière. Prenant appuis sur mes mains, je me propulsais dans les airs et finis par me redresser. Sans relâcher mon attention, je murmurais :

    « Hurle... Kage no Aisa. »

    Réaction immédiate, de la glace émana du sol, il commença à neiger, tandis que mon zanpakutô bondit en arrière afin d'esquiver ce jet de glace. D'un bond, je sautais en l'air et lui envoyait une dizaine de vague glacées. Elle en évita quelques unes, en bloqua d'autres mais reçut en pleine figure la dernière tournée. Touchée, elle tomba au sol, alors que je shunpôtais à côté d'elle pour placer mon zanpakutô près de sa gorge. J'avais gagné, je le sentais. Kage no Aisa n'allait pas se laisser faire, c'était évident, aussi empoigna-t-elle la lame de mon arme. Je fus immobilisé à cause de cela, car je ne pouvais me permettre de lâcher mon zanpakutô. Kage no Aisa m'attrapa au col de sa main libre puis mis un coup de pied dans mon katana qui l'envoya plus loin. Profitant de cette opportunité, elle me souleva pour me plaquer contre un mur plus loin. Ne pouvant la laisser faire, je pointais un doigt vers elle avant de m'apprêter à lancer un Byakurai. Alertée par ce danger, elle réagit, mais j'étais concentré sur mon kido, mais je pus entendre un craquement. Je baissais les yeux pour observer à ma plus grande surprise, mon uniforme déchirée par les onglets de mon zanpakutô. Celle-ci déposa sa tête contre mon torse et ferma les yeux. Pour plus de précautions, elle porta ses mains sur mes miennes afin de m'immobiliser. C'est sans pouvoir rien faire que je restais là à la regarder, sans me douter que j'étais devenu tout rouge. Je me résignais, dans l'impossibilité de frapper une jeune femme, qu'elle soit mon zanpakutô, ou pas. Je finis après une courte bataille de dégager ma main pour la tendre en direction de mon arme, lorsque je ressentis quelque chose. Effectivement, ce n'était autre que la main de Kage no Aisa qui parcourait lentement mon torse, le caressant du bout des doigts. Celle-ci, encore la tête posée sur moi, souriait d'un air satisfait. Je voulus ouvrir la bouche pour répliquer, mais déglutis en voyant que sa main descendait lentement pour parvenir jusque sur ma cuisse. Sa seconde main, je ne la voyais pas. C'est alors que j'eus un doute. J'entendis un son métallique, et repoussais de façon violente Kage no Aisa. Une lame frôla ma joue, je la saisis et aussitôt, trancher de haut en bas mon zanpakutô. Celle-ci tomba sur le sol, blessée. Elle esquissa un sourire.

    « Baka... c'est pas bien de contrarier une femme.

    Tu as réussi... l'épreuve. C'est pour cela que je te confie mon... »


    « BANKAI !!!! »

    Hurlais-je. La salle d'entrainement de ma division fut secouée par l'activation de la formule. J'avais désormais des ailes dans le dos, si grandes qu'elles touchaient presque les murs. Cela fait, ces ailes s'étaient rétrogradées pour finalement disparaitre, et me laisser percuter le sol avant que je m'évanouisse. J'avais réussi, j'avais atteint le Bankai.
Revenir en haut Aller en bas
Kilwa
¤ Shinigami ¤

¤ Shinigami ¤
Kilwa

Nombre de messages : 239
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2010

Feuille de personnage
Puissance:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue3/10[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (3/10)
Reiatsu:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue1000/1000[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (1000/1000)

[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: Re: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. EmptyDim 27 Juin 2010 - 19:25

    Entrainement pour le Bankai achevé.
Revenir en haut Aller en bas
Ichigo kurosaki
¤ Vizard & Admin ¤

¤ Vizard & Admin ¤
Ichigo kurosaki

Nombre de messages : 2193
Age : 29
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Puissance:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue9/10[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (9/10)
Reiatsu:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue1000/1000[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (1000/1000)

[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: Re: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. EmptyMer 30 Juin 2010 - 19:50

Aprés discution avec le Staff, nous te félicitions pour ton beau Rp et nous t'offrons donc le Bankai Smile

Bravo

_________________
[ Privé ] Entrainement. 598229ichigo_nel_et_inoue
Revenir en haut Aller en bas
Kilwa
¤ Shinigami ¤

¤ Shinigami ¤
Kilwa

Nombre de messages : 239
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2010

Feuille de personnage
Puissance:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue3/10[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (3/10)
Reiatsu:
[ Privé ] Entrainement. Left_bar_bleue1000/1000[ Privé ] Entrainement. Empty_bar_bleue  (1000/1000)

[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: Re: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. EmptyMer 30 Juin 2010 - 22:49

    Merci beaucoup Ichigo-san. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[ Privé ] Entrainement. Empty
MessageSujet: Re: [ Privé ] Entrainement.   [ Privé ] Entrainement. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Privé ] Entrainement.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveautés jardin privé
» La vie privée et facebook
» Entrainement tablette
» L'entrainement au make-up de Quiddy
» Soirée Privée Truffault

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-innovation: le forum Rpg bleach :: Soul Society :: Seireitei :: Goteï 13 :: La 13ème division-
Sauter vers: