Bleach-innovation: le forum Rpg bleach


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sousuke Sagara

Aller en bas 
AuteurMessage
Melfice



Nombre de messages : 4
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Sousuke Sagara   Dim 28 Sep 2008 - 23:00

Moi, le joueur

Citation: J'ai toujours raison...sauf quand j'ai tord....(CHUT faut pas le dire)
Âge : 17
Lieu d'habitat : Belge
Statut : (activité scolaire, travail) : Lycéen et...emmerdeur professionnel
Loisirs :
    1 ère place : Le roleplaying sous tous ses aspects
    2 ème place : les romans d'aventure épiques, avec une préférence pour le merveilleux
    3 ème place : Les mangas où les combat augmentent toujours d'intensité

Comment avez-vous connu le forum ? J'ai cherché un forum de bleach qui ne soit pas trop compliqué dans sa façon de faire mais qui ne se base pas que sur la beauté d'écriture. (bien que je l'avoue ça fait toujours plaisir un peu de littérature)
Un avis sur le forum : Une chose : un forum où l'on peut jouer à peu près ce que l'on veut du moment qu'on fout pas le bordel dans le forum.


Le personnage

Prénom: Sousuke

Nom: Sagara

Âge: 26 ans dans le mental, son corps est bloqué à 25 ans car il est mort à cet âge là.

Grade: membre de la division 2, vizard, étant donné qu'il n'y a personne qui n'a pris ni la capitaine Soifon ni le lieutenant ni même le troisième siège, je souhaiterais avoir la place la plus élevée possible selon votre estimation de mes compétences de roliste.

Histoire: Lisez ceci comme s'il s'agissait de son journal intime.


introduction au sujet



Vous qui lisez ces lignes sans le moindre remord pour l'intimité de mon être, puissiez-vous au moins vous abreuvez de mon expérience et ainsi vous assagir. La recherche de la vérité et de l'ordre est un chemin ardu, ne vous égarez pas en suivant toutes les sinuosités qui s'offrent à vous. Soyez précis et concret, ne vous attardez pas sur les imperfetions, continuez d'avancer.

Ne reproduisez pas les mêmes erreurs du shinigami inconscient que je fus, croyant pouvoir tout réalisé par moi-même.


Chapitre 1 : L'insouciance humaine



Tokyo, grande capitale du Japon, oui...C'est la que je vivais, bon élève mais fainéant au possible, je m'attirais à la fois les sympathies et les foudres des professeurs. Ma vie était monotone et je rêvais d'aller couper "du méchant" comme je disais à l'époque avec les cheveux blonds, m'envoler et exécute des Kamehameha comme Sangoku, personnage du mangas Dragon ball malgré le fait que j'allais sur les 25 ans. Si j'avais su la vérité à l'époque je pense que je n'y aurais cru.

Mais le Destin auquel je n'aurais oh grand jamais accordé crédit me rattrapa plus vite que je ne le pensais. Alors que je rentrais des cours de philosophie, qui m'avait ennuyé au possible , une onde de choc s'abattit à quelques mètres de moi. Au moment où je tourna la tête, je vis un être gigantesque, sa peau noir de jais nuancé çà et là de mauve ne m'aurait pas même arraché un cri de surprise s'il n'y avait pas eu ce masque blanc derrière lesquels évoluaient deux yeux rouges, le rouge que l'on voit dans les dessins animés et aisément reconnaissable signifiant l'envie de tuer et la folie. Malgré moi, j'étais pétrifié, incapable de faire le moindre geste...la mort avançait vers moi et je n'étais même pas capable de lever le petit doigt pour m'enfuir. L'être se rapprochait de moi lentement mais surement, savourant sa victoire facile...Il tendit le bras pour m'attraper mais jamais je ne fus atteint par l'étreinte douce et froide de la mort.

Le bras venait d'être coupé et une femme en kimono noir, les cheveux coupé court se tenait maintenant entre moi et l'abomination, katana brandit fièrement. Le combat qui s'en suivit dura à peine une passe d'arme : D'un saut acrobatique digne des plus grands athlètes elle planta son katana dans le visage blanc de l'être, ensuite elle utilisa son katana et le reste de son élan pour effectuer une nouvelle acrobatie, alors que le monstre disparaissait comme s'il était dématérialisé, morceau par morceau, elle atterris parfaitement, rengaina son sabre...C'est là que je ne pus retenir un cri de joie ? De stresse ? D'humiliation ? Je ne sais plus. Tout ce que je savais à ce moment c'est que ma peur avait laissé place à l'émerveillement. Tout ce qui venait de se passer était digne des plus grand combat impossible à réaliser dans la réalité du moins la réalité que tout le monde connait.

" Comment as-tu fait ça ?! C'était formidable !"

Tout d'abord la jeune femme ne réagit pas, puis elle se retourna. Je fus frappé par sa jeunesse...Cette fille ne devait pas dépasser les 20 ans...J'avais été sauvé par une fille de 20 ans ! Quelle honte ! Pendant que je m'insultais intérieurement, elle avait pointé son index sur elle-même dans une moue qui aurait fait craquer n'importe quel pervers...Je passerai les détails sur cette moue en question...

" Tu peux me voir ?"

" Idiote, bien sur que je te vois....hem minute.......Je ne suis pas sensé te voir ?"

Elle me ria au nez pendant quelques instants puis reprit son sérieux et répondit d'une voix ferme et pourtant toujours avec une pointe d'amusement

" Hey tu sais, tu dois avoir un sacré potentiel pour être capable de me voir"

" Pour...un humain ?! Mais tes quoi au juste ! ?"

Son fou rire la reprit et elle me regardait toujours aussi amusée...Mais qu'est-ce qu'il y avait de si drôle à la fin c'est vrai quoi...Lorsqu'elle remarqua que j'allais exploser elle dit avec un regard enjôleur, sur d'elle.

" C'est quoi ton petit nom ? "

Bizarrement je me refroidis directement à cette remarque.

" Ça te regarde pas."

Ce fut à son tour d'être vexée, et la dispute continua ainsi pendant pas mal de temps, la jeune fille s'appelait Kaoru Kashin, une shinigami même si j'avais du mal à le croire j'avais du me rendre à l'évidence mais ce qui me choqua le plus fut son âge...167 ans...elle passait le siècle et demi mais n'avait pas pris une ride c'est comme si les shinigamis avait la jeunesse éternelle. Malheureusement elle ne put rester m'expliquer d'avantage m'expliquer tout cela : Ordre du Seireitei, qu'elle m'a dis.


Chapître 2 : de vie à trépas



Le 16 juin de la même année, alors que je revenais d'avoir fait les courses, je passais devant une banque et j'entendis des coups de feu, un braquage avait lieu à l'instant. Mes jambes refusèrent de me porter d'avantage, le danger mortel de l'arme à feu avait ravivé mes émotions de cette soirée-là...

Ce n'est que lorsque j'entendis les malfrats proférer des menaces de mort que mon corps se mis à bouger. Non je n'ai pas mal écris, mon corps agissait indépendamment de ma volonté. J'entra, trois homme encagoulé et armés d'uzis étaient présents. Ils me menacèrent aussi mais mon corps continua d'avancer et, au moment où j'en frappais un au visage, tout devenait noir autour de moi.

Lorsque je me réveilla, j'avais une chaîne attachée à mon torse et je ne tira qu'une fois dessus car cela me faisait souffrir le martyr. J'avais l'impression d'être léger, on aurait dis que je ne pesais plus rien. Il me fallu un certain temps pour arriver à me ressasser les derniers évènements, banque, uzis, tout devient noir...Normalement si j'avais été soigné je ne serais pas ici alors, qu'est-ce que je pouvais bien faire là.

Au moment où je compris, je nia cette thèse de toute mon âme, je ne pouvais être mort, pas comme ça...Et pourtant....Par contre les bestioles du même genre que celui de cette soirée-là ne mirent pas longtemps à me retrouver, et j'eus le souffle coupé une fois de plus lorsque la même shinigami me sauva.

Lorsqu'elle se retourna, elle avait un regard désolé et navré. Lorsque je crus voir de la compassion dan ses yeux elle abattis le plat de sa lame sur ma tête.

" AOUCH ! MAIS CA VA PAS !? "

" Abruti ! Qu'est-ce qui ta pris de jouer aux héros !? tu croyais pouvoir m'imiter hein !? Ho franchement les mecs de nos jours je vous jure, pas un pour rattraper l'autre."

Je n'ai pas le temps de protester qu'elle continua.

"Bon allez, tu vas à soul society "

" Soul society ? Qu'est-ce que c'est ? "

" Si on est très sommaire c'est là où je vis...Oups pardon, c'est là où je passe mes journées"

" Quoi !? Tu te moques de moi !? hé mais attends...Je pourrais devenir comme toi ?"

"Oui bien sur, il y a une académie, tu n'as qu'a t'y inscrire, c'est gratuit."

Voyant que j'étais partant elle ne dit plus rien et m'envoya à la soul society d'un coup de pommeau de katana. A ce moment là, peur, extase, joie et confusion assaillait simultanément mon pauvre esprit.


[Chapître 3 : Le pas en avant]



Une fois arriver dans le Rukongai, l'ébahissement était constant, même si je savais que tout cela était réel je n'arrivais pas à 'en convainre totalement, c'est comme si un rêve devenait réalité. Tous les êtres autours de moi étaient des âmes.

Je n'attendis cependant guère lontemps avant de me renseigner sur l'académie et comment y entrer. Il n'y avait pas de test d'entrée cependant, développer des pouvoir de shinigamis n'étaient pas suffisant pour entrer dans le Seireitei. Selon certains il fallait avoir des valeurs précises, des aptitudes hors normes.

M'inscrire ne fut qu'une formalité, et les cours commencèrent comme dans n'importe quelle école à ceci près qu'au lieu des cours rébarbatif de matière à engloutir et à étudier par cours nous apprenions à nous battre au corp à corp, au sabre ainsi qu'a lancer des sorts dont le domaine étaient appelé Kido. Si j'étais plus rapide, plus clairvoyant dans tout mes domaines depuis mon arrivée, il y avait toujours des actions dont j'étais incapable comme par exemple le Shunpo, sorte de déplacement ultra rapide.

J'appris donc bien de nouvelle notion, le Kido, l'art de combattre avec ou sans arme et surtout le Réatsu, l'énergie spirituelle en d'autres mots, sorte d'énergie physique et mental dont chaque être vivant comme mort possède. C'est ce même Réatsu qui sert aussi bien à lancer un sort de Kido qu'à effectuer un Shunpo. En d'autres termes, sans Réatsu pas d'action extrême et donc pas de shinigami valable.

Je me surpris moi-même en me mettant à travailler avec assiduité et professionnalisme, mes journées étaient programmée de sorte que je travaille quinze heures par jour, dorme seulement six heures et effectue six pauses d'une demie-heure toutes les deux heures et demie d'entrainement. Si je n'avais aucun talent inné dans quoique ce soit, ma capacité à apprendre tout très vite me fut plus qu'utile. Il me fallut à peine une semaine pour devenir le numéro au niveau de cotations de mon groupe.

Cet entraînement dura une bonne année et malgré le fait que j'étais le meilleur dans tout les domaines de l'académie, je ne passais pas dans le Seireitei...Que pouvait-il me manquer ? Je posa les questions à de nombreuses personnes et finalement j'eus ma réponse, le Shikai, il fallait que j'atteigne le Shikai.

Je ne fus pas étonner d'apprendre que les Zanpakutos étaient des objets intelligent avec leur propre personnalité, en fait, plus rien ne m'étonnait vraiment à l'époque. Ce qui m'avait tant motivé était devenu la norme. Néanmoins je m'étais engagé sur cette voie et je reviendrais pas en arrière.

Aussi je tenta d'entrer en dialogue avec mon Zanpakuto. je regarda mon katana sous tous les angles puis je le rengaina, fermant les yeux, main sur la pommeau, manche au niveau de ma tête.

" Quel est ton nom ?"

La réponse ne se fit pas attendre. La voix résonna dans ma tête, je fus paralysé, électrocuté l'espace d'un instant, elle était chargée de colère, comme si le katana était outré et surtout, parlait très vite.

" Ha ben c'est pas trop tôt, tu t'entraînes tu t'entraînes mais il ne te vient même pas à l'idée que je suis plus puissant qu'un misérable katana ! humf Ha oui aussi, ta garde est remplie de défaut, tu me tiens comme un paquet, tient moi fermement, tu as un poignet rigide au possible, soit plus souple. Et pour terminer : je suis Haruko, la tempête élémentaire. ha j'allais oublier, tu peux pas me libérer sur un coup de tête faut qu'on soit en accord tout les deux.

Déjà là j'avais envie d'envoyé le Zanpakuto faire un vol planer pour lui apprendre les bonnes manières. Et pour couronner le tout Haruko semblait être un Zanpakuto féminin qui porte sacrément bien son nom...

"Sans doute mais quelque chose me dit que ça va pas être simple...Vu comment tu es."

J'aurais du ne pas lui dire que ça allait être difficile à cause d'elle...j'eus droit à un nouveau discours cinglant.

" Ha mais non, tout vient de toi espèce de petit prétentieux, tu veux tout faire tout seul, tout porter sur tes épaules espèces d'abrutis ! Non seulement tu es arrogant et idiot mais en plus tu rejette la faute sur les autres, et ça prétend vouloir devenir puissant et gravir les échelons.

La je ne pouvais plus je planta le zanpakuto dans le sol et je m'exprima en ces termes.

" Jusqu'à preuve du contraire le patron c'est moi COMPRIS !? je n'ai toujours pas fait de pacte avec toi, je peux toujours me tourner vers un autre Zanpakuto moins caractériel ! Tu es peut-être puissant mais dans ce cas montre moi ce que tu vaux en Shikai petite peste. "

....Bon très bien tu vas voir de quel bois je me chauffe, appelle moi en ces termes : Déferle Haruko

J'avais visé juste la réaction du Zanpakuto avait été des plus prévisible. Je n'attendis pas pour l'appeler pour la première fois. Je me mis en position de garde, main droite devant moi paume vers le bas, main gauche sous la garde du katana au niveau de ma ceinture. Je le dégaina aussi sec et l'appela.

" Gronde Haruko !"

Étant sa première libération, le katana se libéra dans une explosion d'étincelle, de vent violent dont la source était mon Zanpakuto, étrangement je n'en fus pas affecté. Tous ceux qui étaient sur la zone d'entraînement s'arrêtèrent pour assister à la libération.

Je fus moi-même surpris, le katana n'avait presque pas changé néanmoins, ces changement rendaient le katana bien plus esthétique. La garde était passée du brun de bois à un noir de jais, la garde ovale s'était métamorphosée en étoile à quatre branche dorée tandis qu'un ruban argenté partant du pommeau pendant environ trente centimètres se matérialisait. Mais ce qui frappait le plus c'était les constant arc életrique silencieux qui apparaissaient ça et là sur la lame de Hakuro.après ce coup d'éclat je fus rapidement contacté pour rejoindre le Seireitei.


Dernière édition par Melfice le Lun 29 Sep 2008 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melfice



Nombre de messages : 4
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Sousuke Sagara   Dim 28 Sep 2008 - 23:00

Chapître 4 : L'échec



Je fus assigné à la deuxième division, Remplie de personnes mystérieuses exécutant les ordres sans se poser de questions. La question à se poser était : Mais qu'est-ce que je fais ici ? D'accord je sais me faire discret par moment mais c'est pas franchement mon fort...J'aurais préféré être assigné à la sixième division là au moins je pouvais, du moins je croyais, montrer tout mon potentiel.

La vie était bien vite devenue monotone aucune mission bien difficile. Un hollow par ci, un hollow par là. Mais toute cette monotonie me couta très chère car un jour nous fumes envoyés un puissant hollow. Ils avaient oublié de préciser qu'il s'agissait d'un hollow géant...

Une fois sur les lieux nous comprirent que l'on nous avait envoyé au casse-pipe. Je tenta de rallier toute l'escadrie par des instructions bien placées.

" Ecoutez-moi, dispersez-vous autour de lui par paire. A mon signal nous attaquerons tous simultanément avec notre attaque la plus puissante ! "

Tous me regardèrent, ils devaient se demander pour qui je me prenais mais ils durent se rendre à l'évidence, mon idée était bonne. Mais le temps qu'ils se décident à m'écouter le hollow avait pu préparé un Cero.

"Dispersion IMMEDIATE !

Le hollow lâcha son Cero sur moi mais mes coéquipiers eux étaient indemnes. J'en sortis vivant certes mais j'avais le torse perforé, je gisais sur la sol agonisant, c'est alors que le hollow me mordit, néanmoins mes coéquipiers ripostèrent juste à temps pour l'empêcher de me dévorer entièrement. Je savais déjà que j'aurais des séquelles des suites de cette morsure mais lesquelles ? Je n'eus pas le temps d'avoir de réponse à ma question que je sombrais dans le coma.

Lorsque je me réveilla toutes mes blessures avaient disparues mais je sentais comme un bourdonnement dans ma tête. Quelque chose avait changé en moi mais quoi ? Je repris cependant du service tout à fait normalement après une convalescence supplémentaire d'une semaine.

Lorsque je rentra à la division tout le monde me regardait terrifié, tout le monde était méfiant mon égard. Je n'avais certes, jamais été quelqu'un de très sociable mais tout de même. Il y avait un problème mais lequel ?

[Chapitre 5 : Contrôle]


J'appris bien plus tard pourquoi l'on me regardait ainsi de la bouche de mon capitaine :

" Tu as perdu la tête pendant quelque instant et l'équivalent d'un masque hollow serait apparu sur ton visage. Comme je n'ai pas de preuve je ne peux te faire exécuter. Mais j'espère pour toi que ces rumeurs ne sont pas fondées

Et malheureusement elles l'étaient car lors d'une autre mission où je frôla la mort, j'eus pleinement conscience de l'être qui tentait de prendre le contrôle de mon corps et de mon âme. Je réussis cette fois le repousser avant que quoique ce soit ne se forme. Cependant je devais apprendre à résister à ce hollow qui a pénétré en moi je ne sais comment.

Ainsi, je me renseigna sur le sujet et finit par trouver le mot clef Vizard. Je me devais de les trouver pour qu'ils m'aident à l'empêcher d'avoir le dessus, pas nécessairement l'utiliser.

Les trouver ne fut pas le plus difficiles, car c'est eux qui me trouvèrent. Quant à survivre à leur épreuve. Elle était d'une simplicité enfantine dans l principe mais pour ce qui était de la réalisation c'était une toute autre histoire. En mettant en place des barrières pour se protéger, l'on provoque un conflit intérieure entre soi et le hollow afin de prendre l'ascendant sur ce dernier et surtout, définitivement !

Durant le conflit tout mes êtres tremblaient, la peur de l'échec m'empêchaient de l'emporter mais la volonté de ne céder aucun pousse de terrain équilibrait la balance. je disposais de trois minuscules minutes pour me ressaisir. Coup d'épée sur coup d'épée, toutes ses aptitudes étaient identiques aux miennes mais il avait l'avantage. Je prenais mes décisions trop lentement, j'étais toujours pris de vitesse. Mais j'avais une idée que le hollow ne perçu pas et il attaqua de nouveau...Seul problème il se prit mon katana en plein dans le front.

C'en était fini de lui et des problèmes...Pour l'instant. Je me devais maintenant de revenir au Seireitei avant que l'on se doute de quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melfice



Nombre de messages : 4
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Sousuke Sagara   Dim 28 Sep 2008 - 23:04

Caractéristiques physiques:

Haut d'environ 1 mètre 80 et assez léger, l'on se rend rarement compte qu'il s'agit en fait d'un corps endurci et assoupli par l'exercice varié, continu qu'a certainement constitué son entraînement. Le résultat est un corp svelte, aux muscles seyants sans le moindre surplus, les mouvements en sont devenu léger et silencieux. Quant au visage, il n'est barré d'aucune cicatrice ou signe démontrant son expérience ou inexpérience au combat, ses yeux d'une couleur rare, le violet, n'ont aucune "étincelles", c'est comme s'il était toujours en transe, ailleurs, ses cheveux de jais long et coiffé en queue de cheval ont laissé une mèche de cheveux s'échapper, celle-ci retombant devant l'œil droit.

( hs : désolé pour la longueur, c'était plus fort que moi )

Caractère: Sousuke Sagara est un homme fier de ses aptitudes, d'une volonté d'acier il peut aussi s'avérer montré une paresse à toute épreuve. Il y a toujours une zone d'ombre dans la compréhension de cette personne qui semble avoir tout les défauts du monde et toutes les qualités en même temps. Quels sont les véritables parties de sa personnalité ? A vous de le découvrir. L'on remarque cependant que le lien qui l'unit à son Zanpakuto est tellement fort que lui retiré de la ceinture lui donne le sentiment d'être tout nu. ( Ils ont beau s'engueuler en fait ils s'entendent très bien)

Pour les shinigamis et vizard:

Shikai: Le katana d'apparence tout à fait anodine, devient un peu plus esthétique, la garde de l'arme devient une étoile à 4 branche (comme la garde de Hyonrinmaru), le manche devient d'un noir profond tendis qu'un fin ruban argenté se forme à la base du manche. Quant à la lame elle rougeoie et se met à crépiter d'arc électrique de petite envergure.

Il va sans dire qu'être atteint par cette arme vous vaut de recevoir un électrochoc à chaque fois qui engourdit légèrement les membres donc l'adversaire est ralentit dans ses gestes et dans la force qu'il peut fournir.(durée 1 post)

Technique première : Je pointe l'arme sur ma cible qui voit un fin rayon lui foncer dessus, ce rayon est bien sur une foudre de basse puissance mais dont toute l'énergie va transpercé non seulement ce qu'elle va rencontrer mais si elle touche quelque chose de conducteur une partie servira aussi d'électrochoc, engourdissant tout les membres de la victime. ( les effets sont cumulables à plusieurs reprises et ont une durée de 3 posts ni plus ni moins)

Les paroles pour cette techniques sont : Transpercement des cieux

Technique seconde : les mouvements nécessaire à cette technique sont bien différent, je prends en main la lame de mon zanpakuto, le penche légèrement en avant ainsi que vers la gauche, prononçant les paroles suivantes : Prison foudroyante

Tout d'abord le Zanpakuto s'illumine à tel point qu'il rend impossible toute visibilité dans un rayon de 6m autour de moi et ce pendant 2 secondes. Ensuite, quatre sphère d'énergies électriques tournent autour de moi, se transformant en sphère bouclier quand nécessaire et peuvent servir à attaquer. Pour ce faire ces sphère se positionnent de façon à pouvoir former une pyramide à base triangulaire. La/les personnes prises dans la zone d'effet subissent une décharge électrique intense et continue tant que : j'ai assez de Réatsu pour maintenir la prison électrique, que je reste concentré dessus ce qui signifie que je ne peux rien faire d'autre que de parer les coups et techniques les plus basiques durant son utilisation ou jusqu'à ce que la victime arrive à se libérer d'une façon ou d'une autre. (si des conditions défavorables se cumulent il va de soi que la prison électrique finira par se briser)



Bankai: La forme Bankai dédouble la forme shikai et augmente considérablement tout ce qui a trait à ma vitesse aussi bien les réflexes, les déplacement que la rapidité de prise de décision. (un humain normal a besoin d'environ 1 seconde pour se décider)

Technique bankai 1 : Technique de foudre servant à rendre tout mon être ainsi que ma lame dans un étant "Foudroyant". En d'autre terme, le personnage est "recouvert" de foudre et les deux katanas deviennent une foudre à part entière sans pour autant atteindre la puissance de l'élément. La foudre de ces lames peut servir à parer mais ne peut l'être par du métal ou tout conducteur d'électricité car la lame d'éclair se reformera juste après l'obstacle continuant sa course inexorablement. Un objet non conducteur d'électricité subira les effets que provoque un éclair en s'abattant dessus, par exemple, si un tronc d'arbre se fend pour un éclair, la lame se limite au même résultat sur une épaisseur de 10 centimètre.

Dans le cas où le personnage devrait recevoir un coup par une arme conductrice d'électricité, l'utilisateur aura certes porté son coup mais recevra une décharge électrique. Cette technique est cependant utilisable en combinaison à l'utilisation de Réatsu pour amoindrir les coups (voir annuler si le coup est vraiment faible)

Nom de technique : " Union éclairante "


Technique bankai 2 : Technique plus qu'utile cette dernière crée des doubles du personnage qui ont toute l'apparence du véritable. Cependant ce ne sont pas de simples illusion que je peux traverser ou regrouper pour semer la confusion mais également des "êtres" quasi physique. C'est à dire que si je peux les traverser car il s'agit de mon Réatsu et que je les contrôle ils peuvent agir réellement sur le monde qui les entourent. Ces doubles sont néanmoins moins puissant que moi et une fois "vaincu" le Réatsu va soit se loger de nouveau en moi soit dans un autre clone, le renforçant en conséquence.

Les agissements de ces clones sont contrôlé par ma volonté et leur puissance dépend de la quantité de Réatsu que je "bloque" dans leur utilisation. Donc si cela simule une attaque groupée je m'affaiblis simultanément et proportionnellement au Réatsu utilisé dans le nombre et l'efficacité du/des clones.

Nom de technique : " Calme Annonciateur "


Technique Bankai 3 :

Cette technique est l'apogée du bankai cependant elle stop l'utilisation de toutes autre technique même les plus simples en dessous du niveau shikai et ce juste pendant toute sa durée.

La vitesse déjà vertigineuse du personnage est encore amplifiée, arrivant à celle de la foudre elle-même, il devient donc impossible pour quelqu'un de faible et moyenne puissance de suivre les mouvements même avec un retard. Le double shikai s'annule et donc un seul est disponible afin de concentrer un maximum d'énergie dans cela. La puissance de cette technique réside donc dans la vitesse qui amplifie donc les choc des attaques exécutées et la quasi impossibilité d'esquiver voir même paré.

Le problème de cela est premièrement comme cité plus haut, qu'elle monopolise toute le réatsu mais pousse aussi les prouesses physiques du corps à leur paroxysme. Qui plus est elle ne peut être maintenue bien longtemps (1-3 selon maîtrise de la technique ainsi que du réatsu restant à disposition) et laisse son utilisateur (c'est à dire moi) sans la moindre protection par la suite et ce jusqu'à ce qu'il se soit longuement reposé ou soit soigné dans les plus bref délai.

" La Tempête "

Ps : bien que les techniques soient citées cela ne veut aucunement dire que le personnage les maîtrises déjà. Ce sont les techniques potentiel à apprendre.


Dernière édition par Melfice le Mar 30 Sep 2008 - 22:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichigo kurosaki
¤ Vizard & Admin ¤

¤ Vizard & Admin ¤
avatar

Nombre de messages : 2193
Age : 28
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Puissance:
9/10  (9/10)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Sousuke Sagara   Lun 29 Sep 2008 - 21:15

Bienvenue.
ton histoire est simpa, mais ton bankai est bien plus que GROSBILLS Smile
de plus tu ne peux pas maitrisé, vent, feu, foudre, tu trouves pas que sa fait beaucoup?
donc tu en choisi un merci bien.
de plus, tes techniques sont bien trop puissantes, modifies sa. bon courage

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melfice



Nombre de messages : 4
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Sousuke Sagara   Lun 29 Sep 2008 - 21:38

Pour ta gouverne, je te rappel que le bankai d'Ichigo augmente la vitesse et concentre le réatsu dans l'épée qui devient un condensé de puissance. Ici le bankai se base certe sur la vitesse mais au lieu de condense le réatsu sur la puissance, le dédoublement permet d'augmenter encore la rapidité d'action lors d'un échange de coups et parades. Il n'est donc pas GROSBILL mais est niveau puissance à peu près équivalent à celui dIchigo. (même en dessous si on ne prend pas en compte les technique de mon bankai car Ichigo n'a jamais pris le temps d'apprendre les siennes)

Pour les éléments j'ai expliqué pourquoi, mais vu que c'est refusé je vais changer cela. La foudre a bien des possibilités et je compte bien le montré.

Quant aux techniques, je les ai donc remaniée j'espère que cette fois c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sousuke Sagara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sousuke Sagara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traductions des romans "Fullmetal Panic!"
» Takaoka Sosuke
» Quel est votre personnage préféré ? (Kenshin)
» GangLion
» For the Freedom ! Hiroki présente ses créas :3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-innovation: le forum Rpg bleach :: Règles De Vie :: Règles de vie :: Présentations :: Présentations refusées ou inachevées-
Sauter vers: