Bleach-innovation: le forum Rpg bleach


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour glacial d'un capitaine...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyô Namida

avatar

Nombre de messages : 81
Age : 27
Localisation : Là ou je me dois d'être...
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Puissance:
10/14  (10/14)
Reiatsu:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Retour glacial d'un capitaine...   Ven 29 Juin 2007 - 20:36

Inuzuri, la zone sud du vaste Rukongai, dominée par le Gotei 13 et ses capitaines... Ce quartier commercial aux centaines de boutiques n'était que le reflet de vols et marchandages, activités dominantes en ce lieu peint de milliers d'âmes en quête de ce qui pourrait les satisfaire...
Kyô Namida, capitaine de la cinquième division, refaisait surface dans la Soul Society, partit en auto-exil un mois durant, afin d'étauffer ses capacités et les ammener au niveau des plus puissants arrancars...
C'est en ce lieu que son visage glacial pouvait à nouveau être aperçu, et de sa démarche lente et imposante, il se dirigeait vers le Gotei 13...
Autour de lui s'épanouissait une grande agitation, et se frayer un chemin n'était pas chose facile... Pourtant, nul ne lui rentrait dedans, presque inconsciemment, chacun s'écartait de son passage, le laissant avancer linéairement, sans s'écarter de son objectif. Sa chevelure noire chutait sur son visage en longues mèches masquant l'un de ses yeux bleus, et sa lame attachée en son dos recouvrait toujours cette même toge blanche aux armoiries de sa division. Il déboucha sur un croisement après avoir franchit une ruelle sur sa droite, là, un groupe d'homme armé s'en prenait à une caravane marchande, sûrement venue ici en quête de clientelle...
Les insultes pleuvaient du côté des voleurs, tandis que les marchands semblaient se plier à leur volontée. L'un de ces derniers implora leur pitié, plaidant leur pauvreté et leur recherche d'un lieu où dormir.
Un ricanement...
C'est tout ce qu'il eut en retour, suivit d'un coup de pied rotatif dans l'épaule, qui eut pour effet de le faire chuter au sol... Son articulation était déboitée, il gémissait, simplement...
Telle était la dure loi du Rukongai, où la pauvreté affrontait la pauvreté, toujours dans un même but, l'argent.
Ce genre d'évènements, comme toujours dans ces quartiers, attirait la foule, qui s'amassait autour de la caravane et des bandits.
C'est à l'instant ou un coup de sabre allait s'abbatre sur le torse de l'homme à terre, que le capitaine intervint...
Un bruissement imperceptible souleva un volute de fumée, lorsque Kyô s'interposa, d'un seul geste. Le doigt posé sur le front du bandit, celui-ci ne bougeait plus d'un millimètre, son sabre avait chuté sur le sol fait de terre et de sable, et le silence tomba...


"Ne connais-tu pas les lois de la Soul Society?"

Sa voix se fit grave et puissante, toujours glaciale...
Dix guerriers foncèrent pour soutenir celui qui semblait être leur chef, toutes armes dehors, afin d'éliminer l'audacieux qui les avait défié.
Un regard...

Un regard suffit pour les mettre à genoux. L'oeil qui s'était posé sur eux était d'un noir engloutissant, et la pression spirituelle qu'il fit pleuvoir leur empêchait littéralement de respirer.


"Une trentaine de seconde avant que vos poumons n'éclatent, fin déplorable, même pour des types comme vous."

Son regard reprit une teinte bleutée, alors que chaque homme s'affalait au sol, suffoquant... Celui qui fut arrêté par Kyô fit le premier à se lever et partir, aussi loin que possible. Les autres le suivirent les uns après les autres, pour que finalement il ne reste que le capitaine et la caravane, ainsi que les hommes et femmes la composant. Kyô se pencha sur l'homme à l'épaule déboitée. Il était vieux, ses vêtements rapiécés n'echappèrent pas à l'attention du capitaine, qui posa la main sur la blessure interne du marchand. Bien que ses conaissances en la médecine Shinigami était faible, il avait appris quelques bases avec le capitaine de la division médicale, assez en tout cas pour atténuer la douleur qu'il allait faire subir à ce vieil homme. Car avant cela, il devrais remettre en place ce qui ne l'était plus. L'homme allongé au sol compris en voyant le regard du capitaine ce qu'il devait subir, c'était semblait-il un ancien combattant, la peau rude et le visage ferme, peint par endroits de cicatrices dues aux combats. Il ne broncha pas, serra les dents, et endura ce que nombre d'hommes ne pourraient encaisser.

"Je vous rem...
-Ne me remerciez pas, s'il vous plaît. En tant que capitaine et habitant de la Soul Society, je ne fais que ce que je dois faire, soyez juste sur vos garde à l'avenir. Tenez, de quoi vous payer un endroit ou dormir et un garde du corps fiable. Bonne route.
-Mer... Il est partit."

Le vieil homme qui orchestrait ce voyage marchand avait dans la main une bourse bien remplie, et dans le coeur une profonde sympathie envers le plus noir des capitaines...

Celui-ci était réapparut dans un bruissement devant la porte Sud du Seireitei, toujours blanc crème et rayonnant sous le soleil des beaux jours. Là se tenait un grand gardien armé d'une lame plus grande que le capitaine lui-même, prompt à s'interposer face à quelconque personne hostile... C'est lorsqu'il vit le manteau sur les épaules de Kyô qu'il ravala son sourire carnassier, et qu'il s'empressa de soulever la grande porte forgée dans l'acier.
Sans mot dire, Kyô franchit le passage qui lui était ouvert, sous les yeux quelque peu appeurés du colosse. Dans un grondement sourd, elle se referma dans son dos, alors que ses pas l'emmenaient inexorablement vers le centre du Seireitei.
Sur son chemin, beaucoup le dévisagèrent, il entendait de-ci de-là des murmures suggérent son retour.
Le gotei 13 était son objectif, en priorité annoncer au commandant des capitaines son retour. Cheminant à travers les larges rues sablonneuse qui s'ouvraient à lui, il passa à côté de l'académie, où, dans une large cours prévue à l'effet de l'entraînement, s'étalait une ribambelle d'étudiant. Le kidô était ce qu'ils apprenaient en cet instant...
Il entendait leur voix prononcer tour à tour les incantations qui leur permettrait de lancer un sort appréciable. Le professeur reconnu le capitaine, et le salua, lui et son arrivée au Seireitei après une si longue absence. La voix froide de Kyô le surpris, mais il fut heureux de voir qu'il portait attention aux jeunes étudiants.


"Comment se portent vos élèves?
-Au mieux Namida-Taisho! Bien que le Sokatsui leur pose un léger problème... C'est un sort puissant, mais qu'il est nécessaire de maîtriser pour atteindre le rang de Shinigami.
-Je vois... Laisser moi leur montrer, je ne vous prendrez pas beaucoup de temps de cours.
-Avec plaisir, ce n'est pas tous les jours qu'un capitaine prend part aux cours, ce sera un honneur pour eux."

Il ne fallut qu'une minute avant que les élèves ne soient totalement silencieux, et les yeux rivés sur Kyô. Des cibles étaient disposées le long d'un mur afin d'affiner la puissance et la précision des lancers de Kidô.

"Le hadô est un art qui n'est pas negligeable pour un shinigami, ainsi, le maîtriser aussi bien que le sabre, les déplacements, et le combat à mains nues est primordial. L'incantation est faite pour permettre à votre reiatsu de se deplacer et se former convenablement afin de former votre sort, et vous évite de perdre votre concentration. C'est une étape qu'il est possible d'éviter, mais si le niveau n'est pas élevé, cela vous enlèvera toute réussite. La clé est la détermination, mariée à la plus grande concentration dont vous pouvez faire preuve. Face à un ennemis, le Sokatsui n'est pas un sort puissant, sauf s'il est lancé avec détermination et envie, là, vous pourrez surprendre. La vitesse, la puissance, et la précision sont les trois atouts de cette boule d'énergie.
En voilà son état final..."


Levant sa main vers une cible, un quart de profil, les pieds alignés en diagonale, il laissa le silence s'installer...
Determination, concentration....
Destruction...

Sa voix fit portée en écho sur les murs du terrain d'entraînement, toujours froide, grave. La masse d'élèves fut parcourue d'un frisson...


"Hado no #33... SOKATSUI!!"


De sa main, paume ouverte, jaillit le millième de seconde après prononciation de la formule une vague bleue et blanche, aussi vaste qu'une maison... En une seconde, elle engloutissa la cible, le mur derrière elle, et les dix suivants... Une vague de fumée enveloppa le capitaine, puis tous les élèves, secoués par la violence de l'onde de choc.
Il fallut une minute afin que tout revienne en ordre, exepté les quelques édifices réduits à l'état de cendres...


"Bonne chance à vous, devenez de grands Shinigami. Si c'est le cas, nous nous recroiserons sûrement. Merci professeur, désolé d'avoir prit de votre temps."

Personne ne pipa mot, et le capitaine disparut à nouveau...
Il se dirigea vers la première chambre des capitaines, où présidait le grand et sage Yamato Genryusai...


Sur son chemin, dans les dédales du Gotei 13, une voix l'interpela, et fut à l'origine de son immobilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki
Invité



MessageSujet: Re: Retour glacial d'un capitaine...   Ven 29 Juin 2007 - 21:22

[HRP: Heureux de te revoir sur le forum et quelle joie de RP avec toi^^!]

Ukitake Jyuushiro, capitaine de la treizième division, arpentait les couloirs de l’académie des shinigamis, il venait en personne chercher les shinigamis promus dans sa division. Cette dernière semaine avait était plus que oisive et en attendant le résultat des enquêtes qui se déroulaient en ce moment sur la terre, Jyuushiro devait bien avouer qu’il s’ennuyait, très fermement même, pour être à l’apogée de la vérité. Ainsi Jyuushiro passait nonchalamment dans les couloirs, son petit sourire toujours collé au visage, il saluait chaque personne qu’il croisait, élèves, professeurs, etc…Cela lui faisait passer le temps et au moins ses nouveaux shinigamis seraient contents qu’il ait fait le déplacement. Alors qu’il était perdu dans des pensées bien profondes, qui mettaient en jeu le prochain rendez-vous où Shunsui et lui iraient boire un pot, il entendit une déflagration des plus troublantes, Jyuushiro serrant les sourcils, entreprit de capter l’énorme énergie spirituelle qui avait due produire tout ce remue-ménage. Il sentit alors une énergie familière, bien qu’il ne puisse mettre un nom sur le possesseur. Il était convaincu, cependant, que c’était un des nouveaux capitaines, mais lequel ? Il ne les connaissait pas vraiment bien, pour le moment. Le mieux, pensa-t-il, étant de vérifier en allant sur les "lieux du crime", il accéléra vers le lieu dit. Ainsi il put apercevoir un énorme trou dans le mur et dans les dix qui suivait, tout le monde s’affalait à ramasser les débris et à reconstituer les murs à l’aide de machines spécialement conçues, machines qui s'efforçaient d'envoyer de l’énergie spirituelle pour reconstruire le béton détruit. Jyuushiro, toujours en train de capter l’énergie spirituelle du coupable, suivit à la trace le chemin que celui-ci avait emprunté pour sa fuite, il aperçut alors le dos d’un capitaine, où le symbole de la cinquième division était gonflé par le vent qui faisait flotter le manteau blanc de Kyô Namida. Jyuushiro sourit alors, il avait reconnut le ténébreux Kyô Namida, qu’il n’avait pas revu depuis quelques temps déjà.

"Oyo, Kyô-san ! Cela fait longtemps que je n’ai plus eu de tes nouvelles, comment vas-tu ?"


Les yeux rieurs, le sourire malicieux, les cernes de son visage pâle, le bras droit qui faisait un ample mouvement pour saluer son confrère, voilà comment Kyô Namida aperçut Jyuushiro après un mois d’exil.
Revenir en haut Aller en bas
Kyô Namida

avatar

Nombre de messages : 81
Age : 27
Localisation : Là ou je me dois d'être...
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Puissance:
10/14  (10/14)
Reiatsu:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Retour glacial d'un capitaine...   Sam 30 Juin 2007 - 1:08

La fin d'après-midi allait bientôt faire place nette à la soirée, ainsi le Seireitei se retrouverait dans l'obscurité, et resplendira lui et le Rukongai de mille et une lumières... Le capitaine de la cinquième division avait stoppé son cheminement, lorsque l'apparition d'une conaissance interpela ses sens, et l'avait poussé à se retourner... Toujours souriant, bien que d'apparance faibrile, il gardait une plutôt bonne mine, et exprima son contentement de retrouver celui qui fut un court moment son adversaire.

"Konbanha, Ukitake-taisho..."


Sa voix n'avait rien de sèche, ni de froide, bien qu'elle restait éternellement grave et sombre. La formalité était une chose qu'il ne pouvait reprimer, même en présence de quelqu'un qui ne lui avait rien d'hostile, et qui lui était de plus sympathique. La maladie d'Ukitake, bien qu'inconnue aux yeux du combattant aux cheveux de jais, n'allait pas en s'améliorant, et ne se dégradait pas tellement non plus. Le regard du capitaine aux cheveux blanc s'était rafermis, toujours lumineux, il semblait teinté d'une détermination plus forte que les fois précédantes où Kyô avait eut l'occasion de le voir... Peut-être s'était-il lui aussi préparé, et s'était amélioré... Quoiqu'il en soit, le soleil ne faisait qu'inexorablement sombrer à l'horizon, pour laisser un ciel de plus en plus obscur, et les quelques nuages ne faisaient plus qu'ombres dans la voute céleste... Il était temps, Kyô profita du silence tombé quelques instants plus tôt pour porter son regard vers les hauteurs du Seireitei, il irait voir le commandant plus tard, ça, il le savait déjà.

"Cela fait un moment, et le court laps de temps durant lequel je me suis exilé ne m'en a pas donné l'occasion, que je n'ai contemplé la Soul Society sous les lumières de la lune et des ses habitants... Le Soukyoku est l'endroit idéal pour cela, si cela ne te dérange pas, allons y faire un tour..."

Etrange... De tels propos auraient-ils été tenus par le capitaine aux yeux de glace un mois plus tôt? Il n'y avait en cet instant aucune traces d'anxiété, ni d'apréhention, l'unique mot capable de décrire le ton qu'il prenait était la confiance... Oui, la confiance était ce qui maintenait si serein le capitaine Kyô, au jour où les armées d'Aizen ne se faisaient que plus grandes et puissantes... Ukitake souligna, ou pas, qui sait, ce qui imprégnait chaque mot que prononçait Kyô; en tous les cas, il approuva la décision de ce dernier, qui ne lui avait peut-être pas laissé le choix...
C'est dans le silence que les deux capitaines gravirent les innombrables marches qui soulignaient l'ascension au plateau du Soukyoku, et dans le silence qu'il parvinrent finalement sur l'un des points les plus hauts du Seireitei... Sous leurs yeux s'étalait une vague d'habitations et chaumières illuminées dans la première partie de la soirée, un paysage monotone mais des plus appréciables...


"Quelles sont donc... -et sa voix rompit à nouveau le silence- Les dernières nouvelles dans la Soul Society, monde des humains, ou Hueco Mondo..."

Toujours fidèle à ses principes, le capitaine à la carrure mystérieuse ne parlait pas pour ne rien dire, il portait ses idées en avant en plongeant directement celui à qui il s'adressait dans ce qu'il avait en tête. La réponse serait peut-être floue, ou n'apporterait rien à ce que savait déjà Kyô, pourtant c'était ce qu'il se devait de dire, et celà en tant que capitaine. Avant qu'Ukitake ne réponde, Kyô reprit subitement la parole.

"Avant cela, je tenait à m'excuser, bien que cela sera fait publiquement devant Yamato, pour ma longue absence. Partir ainsi n'était peut-être pas la meilleure solution, mais ce qui est fait est fait. Seul le futur est à concevoir à présent, les anecdotes du passé sont peu importantes."

Ukitake observait continuellement l'horizon, tout comme le capitaine Kyô, qui ne cillait derrière les longues mèches noires tombant en cascade sur son visage. Mais tout cela avait déjà était dit, lorsque les deux hommes s'étaient un peu auparavant regardés dans les yeux: les mots de Kyô n'était que superflus, mais confirmaient ce qu'Ukitake aurait put comprendre dans le regard de son voisin... La voix du malade capitaine de la treizième division répondit aux dires du froid Kyô, et fut portée par le vent à peine installé dans la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki
Invité



MessageSujet: Re: Retour glacial d'un capitaine...   Sam 30 Juin 2007 - 14:02

Le vent soulevait la chevelure d’argent de Jyuushiro qui appréciait cette brise nocturne, son regard se perdait dans l’horizon et contemplait toutes les petites maisons ou bâtiments qui s’entrelacés dans les petites rues de la Soul Society. Il était sur la colline de la mort, que l’on appelait plus communément Soukyoku et qui surplombait de sa magnificence toute la ville des shinigamis. Kyô Namida, sans doute le capitaine le plus mystérieux et le plus ténébreux que la Soul Society n’ait compté dans ses rangs, se tenait à ses côtés, et tout comme lui regardait le voile de la nuit qui enveloppait doucement le ciel.

Les derniers évènement hein ? Bah…que pourrais-je te dire, le train-train quotidien nous pousse à envoyer les shinigamis en mission. Mais plus sérieusement, j’ai avancé dans mes recherches sur Aizen, on connaît désormais ses intérêts ou plus précisément son but. Le Houkyouku qu’il a dérobé et qui lui sert à transformer les hollows en arrenkars surpuissants, pourrait aussi lui permettre de mettre la main sur l’objet qui ouvre une autre dimension, dimension qui conduit directement au palais royal. Pour ouvrir cette dimension il lui faut une clef, clef qui peut produire lui-même en sacrifiant un nombre ahurissant d’âmes fortement chargées en énergie spirituelle. Nous pensons donc qu’il s’en prendra bientôt à la ville de Kurakura et la guerre se prépare. Il faut aussi que je te parle d’une autre découverte, cette fois-ci du capitaine Naflin, une découverte des plus troublantes, sois en sûr. Il a découvert des ruines, fortement chargées en énergie spirituelle et qui semblent provenir d’une civilisation disparue, qui serait en réalité connue sous le nom d’Atlantis. Nous avons donc envoyé plusieurs groupes de shinigamis pour mener l’enquête et pour l’instant nous sommes dans l’attente d’informations. Voilà….


Jyuushiro reprenait son souffle, le discours avait été long et fastidieux. Les deux hommes ne disaient rien, Kyô Namida semblait retourner les derniers évènements dans sa tête, son regard noir, d’habitude dénué de sentiments et de caractères, semblait pourtant être devenu calculateur. Jyuushiro pensait que son confrère devait digérer les nouvelles et y réfléchir très sérieusement. Le capitaine de la treizième division quant à lui, regardait toujours la nuit tomber, et distingua bientôt les premières étoiles, magnifiques qu’elles étaient.

Dis-moi Kyô-san, ça doit bien faire un mois que je ne t’ai pas vu, et des rumeurs couraient sur ton sujet. Tu t’es vraiment auto-exilé pour t’entraîner ? Certains disent que c’est un comportement des plus suspects et des plus lâches, ils t’accusent de ne pas t’être occupé de ta division et de l’avoir laissé tomber. Pour tout te dire, je ne suis pas d’accord avec eux, c’est le plus noble comportement que j’ai vu. Tu as sacrifié un mois de ta vie à t’entraîner consciencieusement pour t’améliorer, et ceci dans le seul but de pouvoir protéger la Soul Society. Tu sais, j’ai moi-même tenté de pousser mon Bankai, et les résultats sont concluants, j’espère que la menace Arrenckar pourra être résolue.

Les deux hommes restaient silencieux, Jyuushiro regardait les flambeaux qui s’allumaient dans les rues, les shinigamis rentraient dans leur division, le dîner faisait vibrer les cloches des 13 divisions qui s’animaient alors. Le bruit étouffé du vent parvenait aux oreilles des deux capitaines qui écoutaient son murmure plaisant en cette nuit tiède.
Revenir en haut Aller en bas
Kyô Namida

avatar

Nombre de messages : 81
Age : 27
Localisation : Là ou je me dois d'être...
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Puissance:
10/14  (10/14)
Reiatsu:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Retour glacial d'un capitaine...   Sam 30 Juin 2007 - 18:25

Les dernières découvertes qu'explicitait Ukitake étaient assez troublantes, mais Kyô n'en montra rien. Ainsi, les vagues rumeurs qu'il avait ouïe lors de ses fréquents cheminements à travers la Soul Society étaient vraies: les Shinigami avaient un roi...
Atlantis? Les livres humains en avaient fait un légende contée aux enfants, et voilà que le capitaine de la treizième division la mentionnait...
Le Shinigami aux yeux de glace ne bronchait pas, il savait que son vis-à-vis n'avait pas terminé ces dires...
Donc certains pensaient que Kyô était un lâche, et qu'il avait abbandonné le Gotei 13... Il s'y attendait, quoi de plus normal. Les doutes dans une période comme celle-ci ne sont que plus nombreux...
Ukitake avait droit à une réponse, et Kyô la lui fournit, de sa voix imprégnée de froid...


"En effet, mon exil n'avait que pour unique objectif un entraînement poussé aux limites de mes ressources physiques...
Un silence de courte durée imprégna le discours du capitaine aux cheveux de jais, qui reprit, presque d'un murmure.
...C'est pourquoi j'ai par trois fois frôler la mort."

Des mots lourds, qui n'avait pour objectif que de mettre en avant l'intensité de l'entraînement auquel avait fait face le capitaine de la cinquième division.
Non, ce n'était pas un lâche.


Le vent s'intensifiait, les cheveux de jais du Shinigami virevoltaient et battaient son visage.
La cloche d'appel, ayant pour but en cette heure de regrouper les Shinigami afin qu'ils aient leur repas du soir, sonna à travers le Seireitei. Kyô eut un pâle sourire, du coin des lèvres seulement, et reprit la parole dans la tièdeur de l'obscurité.


"Voilà un mois que je n'ais touché à une nourriture convenable, et si nous allions manger un morceau?"

Peut-être Ukitake fut-il étonné d'entendre de tels mots à la bouche d'un tel homme, et put-il se rendre compte que personne en ce monde ne pouvait comprendre l'attitude de Kyô...
Jyuushiro semblait en forme, sous ses airs malades, et les lueurs de la nuit, il avait l'air jeune et vigoureux. Lui aussi semblait prêt aux affrontements futurs, mais en cette soirée, mieux valait laisser de côté les combats et le sort de Karakura, ville où avait battit son futur Kyô...
Ainsi, leur marche se poursuivit vers l'intérieur du Seireitei, où il était possible de trouver quelques mets savoureux...
Chemin faisant, il purent apercevoir plusieurs Shinigami attelés à leurs taches, d'autres s'empressant de rejoindre leur division afin d'accomplir quelconque mission en cette paisible soirée d'été.
Et déjà le bruit courrait que le sombre capitaine de la cinquième était de retour, bien vivant, à l'inverse de ce que pensaient certains, et joint au rangs du Gotei 13, à l'inverse de ce que pensaient d'autres.
Soulagement ou déception, qu'importe, Kyô saurait faire valoir sa puissance le jours venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki
Invité



MessageSujet: Re: Retour glacial d'un capitaine...   Dim 1 Juil 2007 - 21:52

Jyuushiro et Namida marchaient côte à côte nonchalamment, à la recherche d’un restaurant digne de leur rang, le capitaine de la treizième division pensait aux établissements que fréquentaient communément Shunsui et lui, le capitaine aux longs cheveux blancs renonça d’y amener son ténébreux confrère qui n’aurait guère apprécié le comportement peu farouche des serveuses et l’ambiance « trop détendu » du lieu. Ainsi Jyuushiro regardait les restaurants qui se déballaient sous leurs yeux, essayant de choisir l’un des plus cossus, et puis Jyuushiro étant un capitaine apprécié, il aurait une remise sur le prix. Il pouvait donc se permettre d’inviter le capitaine de la cinquième division dans un des meilleurs restaurants du seireitei. Alors que les rumeurs sur le retour de Kyô Namida s’en allaient bon train, que les rues étaient en effervescences, et que tout les shinigamis se passaient le mot, Jyuushiro trouva enfin la perle rare, un restaurant aux mets les plus fins, à la qualité de service irréprochable, « A la rondelle tendre ». Les deux capitaines entrèrent et le silence se fit, tous les regards se tournèrent vers eux, la visite de capitaines était, il faut le reconnaître, assez rare. Et puis les murmures s’élevèrent, la raison en était évidente puisque que quelques minutes auparavant dans les rues, le même manège s’était déroulé. Le patron du restaurant vînt les accueillir et leur donna la meilleure table, à l’étage où ils seraient tout seul pour apprécier les victuailles. Ils se placèrent donc à la table d’honneur et attendirent patiemment.

"Crois-moi cher Kyô-san, les meilleures boulettes de viande sont ici, et l’assortiment des sauces est tout bonnement magnifique, j’espère que ta langue sera s’accommoder aux douceurs de ces plats après ton exil qui, comme tu me l’a dit, t’avait obligé à t’alimenter avec de la nourriture indécente. "

Les menus arrivèrent, présentés dans de jolis livrets au bordures d’or et dont la reliure en cuire était un vrai chef d’œuvre. Quand les deux capitaines eurent fait leurs choix, les serveuses ne mirent pas longtemps avant de les servir, et Jyuushiro se régala vraisemblablement. Qu’en était-il de Kyô ? Percer les émotions de son visage ou de son regard n’était pas chose aisée, mais il semblait au capitaine de la treizième division que son confrère appréciait, il ne savait dire comment. Peut-être parce que Kyô s’empressait de porter les aliments à sa bouche ? Peut-être parce que le fait qu’avait Kyô d’avaler le bouillon à part, avec une cuillère de bois, était-il le signe qu’il savourait ? Bref, les deux hommes restèrent silencieux, jusqu’à que Jyuushiro prenne la parole.

"Vas-tu me dire alors, ce dont a été le fruit de ton entraînement ? Et quel a été celui-ci ? Tu te doutes que ma curiosité est trop grande pour que je reste muet à ce sujet. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour glacial d'un capitaine...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour glacial d'un capitaine...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» Nouveau Capitaine-Commandant
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-innovation: le forum Rpg bleach :: Soul Society :: Rukongai :: Inuzuri - Zone Sud-
Sauter vers: